Lola Mansour

PALMARES 2017

  • Médaille de bronze au Grand Prix International de Düsseldorf (février 2017)

CGS_5069-1488056164-1488056164

PALMARES 2016

  • Médaille de bronze à l’Open de Tunis (janvier 2016)
  • 5ème place à l’Open de Buenos Aires

 PALMARES 2014 – 2015

  • 1ère place  à l’European Cup Seniors de Helsingborg (Suède) – octobre 2014  (1er tournoi après blessure)
  • Championne Régionale et Championne de Belgique Séniors 2014
  • Vice-championne d’Europe U23 (Wroclaw, Pologne), novembre 2014

10405631_10205316225413020_186004586907444851_n

  • Médaille de bronze à l’Open de Tunis (janvier 2015) – Entrée au ranking IJF !!!
  • Médaille de bronze à l’Open d’Oberwarts (février 2015) –  Autriche
  • Médaille de bronze à l’Open de Casablanca (mars 2015) – Maroc
  • 5ème place à l’Open de Buenos Aires (mars 2015) – Argentine

PALMARES 2013

  • 1ère place l’Ippon Trophy  (Antwerpen), mai 2013
  • 2ème place au tournoi international de Leibnitz (Autriche), juin 2013
  • 2ème place aux 7èmes Jeux de la Francophonie, Nice (France), septembre 2013 (photo ci-dessous)
  • 1240644_724106184282090_1758212106_n
  • Championne de Belgique 2012 (U20)
  • 3ème place au tournoi international Ladies Open de Arlon (Belgique), janvier 2012
  • 2ème place au tournoi international de Lyon (France), mai 2012
  • 1ère place au tournoi international de Leibnitz (Autriche), juin 2012
  • 1ère place au tournoi international Sénior d’Istambul (Turquie), juillet 2012
  • CHAMPIONNE D’EUROPE U 20, Porec (Croatie), septembre 2012
  • Championne de Belgique 2012 (U23), novembre 2012
  • MEDAILLE DE BRONZE AU CHAMPIONNAT D’EUROPE U23,  Prague (Tchéquie), novembre 2012
  • Championne de Belgique 2011 (U20)
  • 2ème place au tournoi international Ladies Open de Arlon, janvier 2011
  • 3ème place International Thüringen Pokal U 20 Erfurt (Allemagne), mars 2011
  • 3ème place EJU European CupU20 Lignano (Italie), avril 2011
  • 3ème place au Tournoi International Top A UEJ U20, Lyon (France), mai 2011
  • 1ère place au Tournoi International Top A UEJ U20, Cetniewo (Pologne), juillet 2011
  • MEDAILLE DE BRONZE AU CHAMPIONNAT D’EUROPE U20,  Lommel (Belgique), septembre 2011
  • MEDAILLE D’OR AUX JEUX OLYMPIQUES DE LA JEUNESSE, Singapour août 2010

 

PALMARES 2012

  • Championne du Brabant, Championne Régionale, Championne de Belgique 2012 (U20)
  • 3ème place au tournoi international Ladies Open de Arlon
  • 2ème place au tournoi international de Lyon
  • 1ère place au tournoi international de Leibnitz
  • 1ère place au tournoi international Sénior en Turquie
  • CHAMPIONNE D’EUROPE U 20, LE 22 SEPTEMBRE 2012
  • CHAMPIONNE DE BELGIQUE DANS LA CATEGORIE DES SENIORS, LE 3 NOVEMBRE 2012
  • MEDAILLE DE BRONZE AU CHAMPIONNAT D’EUROPE U23, LE 17 NOVEMBRE 2012

29/12/2012 : Extraits de l’article dans La Capitale : Le Nouveau  Papillon du Judo Belge (article complet dans onglet « Press » du dossier « Médias »)

A tout juste 19 ans, la judokate Lola Mansour, médaillée d’or des derniers championnats d’Europe des -20 ans à Porec, en Croatie, est doucement en train de se faire un nom à l’ombre de Charline Van Snick, la star actuelle du judo belge.  Nous l’avons rencontrée en pleine préparation d’un stage de trois semaines au Japon dans le centre de fitness du Léo à Uccle.  Dans son survêtement fuchsia, la petite bruxelloise (Ganshoren) déménage.  On est d’emblée impressionné par se épaules et ce joli sourire tout aussi large.  Le travail physique imposé par Jean Sadouni est rythmé mais rien ne transpire sur le visage de Lola alors que la dépense est bien là….

Réservée Lola ?  La transformation est en tout cas plus que réussie.  Nous avons en face de nous une fille épanouie, bien dans sa tête et au caractère bien trempé.  Le débit de parole est rapide et les idées bien claires.  Très vite on comprend pourquoi et comment sa passion rythme aujourd’hui sa vie de future championne….

La tête bien sur les épaules, ça c’est certain.  On sent que la fille qui se livre dans cette interview est bien entourée.  Sa détermination dépasse le cadre d’un simple tapis de judo…..   C’est dans la catégorie -70kg (poids moyens) que Lola espère tracer sa voie….

Pour lire l’article en entier, veuillez cliquer sur l’onglet « Press » dans le dossier Médias.  Bonne lecture !

17/11/2012 – Lola, médaillée de bronze aux Championnats d’Europe U23 à Prague

Lola, championne de bientôt 19 ans, est montée sur la 3e marche du podium, après 5 combats acharnés dont 4 victorieux sur des judokates de -23 ans.

Extrait de Het Laatste Nieuws du week-end (novembre 2012)

Lola Mansour heeft in het Tsjechische Praag brons veroverd in de klasse tot 70 kilogram op de Europese kampioenschappen voor judoka’s tot 23 jaar. De 18-jarige Belgische, in september al goed voor goud op het EK -20, won in haar kamp om de derde plaats met yuko van de Sloveense Anka Pogacnik.

Mansour was met een ippon zege tegen de Litouwse Renalda Gedutyte gestart, maar moest dan zelf met ippon het onderspit delven voor de Kroatische Barbara Matic, die later op zilver beslag zou leggen. Door in de herkansingen de Duitse Anne-Kathrin Lisewski met ippon te verslaan, sleepte Mansour toch nog een medaillekamp uit de brand.

In dezelfde klasse werd Roxane Taeymans vijfde. Na een overwinning met ippon tegen de Oostenrijkse Bernadette Graf, verloor ze met ippon van Pogacnik. In de herkansingen won ze met ippon van de Russin Olga Pochkina en mocht ze zo ook voor brons strijden. De Russin Irina Sordiya bleek echter met waza-ari te sterk.

Mansour, die op 2 december 19 wordt, is bij de drie genomineerden die tijdens het Belgisch Sportgala op zondag 16 december naar de titel Belofte van het Jaar dingen. Ze heeft de concurrentie van tennisser Kimmer Coppejans en basketbalspeelster Emma Meesseman.

8/11/2012 – Extrait du quotidien la Dernière Heure

Lola Mansour (-70 kg) sur le tatami à 5 ans et 9 mois

Au contraire de ses collègues, Toma Nikiforov et Adrien Quertinmont, qu’elle côtoie régulièrement à l’entraînement et en compétition, rien ne prédestinait Lola Mansour à devenir judoka. Personne dans sa famille n’a pratiqué ou ne pratique le judo. “J’y suis, en effet, venue par pur hasard !” explique-t-elle d’emblée. “C’était en septembre 1999. J’avais 5 ans et 9 mois… Cet âge a beaucoup d’importance parce que, à l’époque, ma maman me trouvait trop dynamique à la maison et voulait que je pratique un sport. Nous nous sommes rendues à la salle de basket-ball de Ganshoren, où j’habite, mais on n’a pas voulu de moi parce que je n’avais pas encore 6 ans. En face, il y avait le dojo. Nous avons poussé la porte et découvert le judo. Là, mon âge n’avait pas d’importance et j’ai pu commencer. Aujourd’hui, je n’ai pas peur d’affirmer que le judo est le sport qui me convient.”

Car, depuis ses premiers pas un peu hésitants sur les tatamis, Lola a vraiment évolué, enchaînant les succès, d’abord au niveau national, puis sur la scène internationale, puisque, avant d’être sacrée championne d’Europe juniors, en septembre, à Porec, elle est déjà montée sur la plus haute marche du podium olympique. “En 2010, à Singapour, j’ai décroché le titre aux Jeux Olympiques de la Jeunesse, ce qui est, jusqu’ici, le plus beau souvenir de ma jeune carrière.”

Après avoir terminé ses secondaires, Lola Mansour s’est lancée dans des études en communication à l’ISFSC, à Bruxelles, ce qui s’est très rapidement avéré délicat à combiner avec le judo. “Je m’entraîne quand même à raison d’une vingtaine d’heures par semaine. Heureusement, mes ateliers sont prévus les lundi après-midi et mercredi matin, deux plages horaires où je n’ai pas entraînement. J’ai, néanmoins, vite compris que je n’échapperais pas au fameux étalement d’études.”

Ce qui ne semble pas perturber la jeune fille qui s’est également présentée aux récentes élections communales avec un certain succès. “J’ai recueilli 137 voix de préférence ! Une heureuse surprise pour moi… Il est vrai que je me présentais pour la première fois. Pour tout dire, je n’avais encore jamais voté !”

Preuve que Lola a beaucoup de charisme et de caractère. Figure de proue d’une génération talentueuse, la sociétaire de Ganshoren espère franchir encore un cap, l’an prochain, quand elle sera lancée dans le grand bain. “Après les Championnats d’Europe -23 ans, je partirai en stage au Japon pour préparer 2013 où je devrais être alignée à quelques manches de Coupe du Monde. On m’a parlé de Sofia et de Prague. Si j’y réussis de bons résultats, je serai sur la bonne voie.”

Une voie qui devrait l’emmener vers les Jeux de Rio, son objectif à long terme.

3/11/2012 – Lola Championne de Belgique Senior

En finale, Lola bat la Championne en titre, Roxane Taymans, pénalisée pour être sortie plusieurs fois du tatami afin d’éviter le harcèlement des attaques.

Lola Mansour - Championne de Belgique Senior

Parmi tous ces champions régionaux de >20 ans se trouvaient également des étrangers s’entraînant dans des clubs belges et ceci afin d’ouvrir, donc d’élever le niveau. A son premier combat, Lola a éliminé une allemande en marquant probablement le plus bel IPPON du Championnat: un seoi nage à droite combiné à un kata guruma à gauche : magnifique !

21/10/2012 – Lola Championne Régionale Senior

Chaque compétition doit être abordée comme un Championnat du Monde.  C’est la première médaille d’or remportée par une Ganshorenoise de 18 ans dans la catégorie des Seniors de >20 ans.

22/09/2012 – Lola sacrée CHAMPIONNE D’EUROPE à Porec, en Croatie :

Souveraine, Lola remporte la finale par étranglement sur la favorite MACIK Barbara, Croate 1ère au ranking, dans la 1ère minute de combat. Elle a gagné tous ses combats par ippon.

Championnats d'Europe à Porec, CROATIE le 22/9/2012

La finale en 3 photos et 1 minute.

15/7/2012 – European Cup Seniors d’Istanbul

Cette fois dans la cour des grandes, Lola à nouveau médaille d’or !

3/6/2012 – European Cup Juniors de Leibnitz

Lola médaille d’or, après avoir battu successivement 1 Slovène, 2 allemandes et 2 hollandaises. Tous les détails sur : http://www.judo-world.net

le 26/2/2012 – Championne de Belgique  à Herstal

Lola Mansour Championne de Belgique JudoLe bonheur à Herstal le 26/2/2012

Le 22/01/2012 – Championne de Brabant  et le 5/2/2012 – Championne Régionale  

 

Ladies Open d’Arlon des 28 & 29 janvier

Particularité de ce Tournoi mondial: les 2 premières de chaque poule accèdent au tableau éliminatoire.

En catégorie junior, après 3 combats victorieux pour sortir de sa poule, Lola accède au tableau, gagne son 1er combat et doit s’incliner pour pénalité face à la souveraine japonaise. Repêchée, elle monte sur la 3e marche du podium (sur 29 participantes).

S’alignant le lendemain en catégorie senior, malgré son âge, elle sort de sa poule après 2 victoires, gagne par décision contre une japonaise dans le tableau mais est arrêtée dans sa progression au combat suivant.

Championnats du Monde à CapeTown

Après avoir battu en 20 sec par ippon (kata-gatame) une Egyptienne, Lola est éliminée (yuko) par Bernadette GRAF qui continue son parcours jusqu’à la 1ère marche du podium, gagnant tous ses combats par ippon.

N’accédant pas aux 1/4 de finales, Lola n’est pas repêchée mais garde le souvenir d’un superbe seoi nage qui a malheureusement projeté l’autrichienne GRAF sur le ventre.

Championnats d’Europe Junior à Lommel

Voir Lola en pleurs n’est pas chose courante mais ici, il y avait de quoi !

Après avoir vaincu successivement une allemande, une ukrainienne et une polonaise, elle est confrontée à la hollandaise Nicoline Alberts. Menant par 2 yukos, elle applique un superbe ude-gatame à son adversaire la forçant à abandonner en frappant du bras et des pieds; Lola lâche prise pour ne pas casser le bras, le stade est en délire mais malheureusement, les juges eux n’ont rien vu et l’arbitre, souverain, ordonne la suite du combat. Lola est effondrée. A 2 secondes de la fin, complètement déconcentrée, elle se fait surprendre alors que logiquement, elle aurait dû temporiser pour accéder à la finale.

Chamionnat europe Lommel

Règle d’arbitrage l’ayant privé de la médaille d’argent: c’est l’arbitre seul qui décide l’arrêt du combat.

Traduction: s’il ne voit pas la clé de bras et l’abandon, il faut casser le bras. Mais ça, ce n’est pas Lola !

Le comble: après le combat, Nicoline Alberts l’a remerciée d’avoir épargné son bras !

Le dimanche 24 juillet 2011, à la European Cup Junior

european cup junior 2011

en Pologne, Lola monte une nouvelle fois sur la plus haute marche du podium après avoir éliminé successivement 2 Russes, 1 Hollandaise, et 1 Allemande. Elle a marqué 2 ippon, 2 wazari et 2 yuko.

On la voit ici avec Eiji, le coach fédéral, et Tomas Nikiforov, 2e médaillé d’or bruxellois.

Le 4/7/2011 – Judo World Cup Miami

Lola « juniore » est confrontée pour la 1ère fois aux meilleures judokates mondiales seniors. Elle gagne son 1er combat, ne parvient pas à passer la garde de bêton de sa 2e adversaire et perd par shido. En repêchage,  elle marque un yuko mais ne parvient pas à maintenir son avantage et perd par ippon.

Voici ses impressions, après ses 3 combats d’hier :

Quant à hier, ce fut une bonne expérience. Très constructive je pense malgré le fait que je sois déçue. J’aurais espéré pouvoir un peu plus inquiéter ces seniors. J’ai surtout senti la différence au niveau de l’expérience (et de la façon dont elles calculent le combat), aussi au niveau de la puissance physique et du rythme des combats (on ne peut vraiment pas relâcher 1 seule seconde, c’est « bagarre » du début à la fin). J’aurai encore l’occasion de me mesurer à certaines d’entre elles ces 3 prochains jours. Je compte en profiter un maximum. Merci de m’avoir suivie de si près, malgré les « miles » qui nous séparent. J’ai presque senti tout le club de Ganshoren m’encourager depuis les tribunes! A très bientôt. Bisous.